Autriche : La France et l’Autriche signent un accord de coopération pour lutter contre la cryptocriminalité

NIGMA Conseil, une société française de sécurité, spécialisée dans la technologie des chaînes de blocs, a récemment signé un accord de coopération avec l’Institut autrichien de technologie, ou AIT. Cet accord vise principalement à s’aider mutuellement à suivre l’afflux plus important de criminalité cryptographique. Ces deux organisations travaillent en tandem sur la création de la plateforme e-NIGMA. e-NIGMA sera créée en utilisant la technologie de l’AIT GraphSense.

Allemagne : Komori Corporation acquiert une participation dans le groupe allemand MBO.

Komori Corporation a signé un accord de base avec le groupe MBO, une société mondiale basée en Allemagne et spécialisée dans la fabrication et la vente d’équipements de post-presse, concernant l’acquisition d’une participation de 100 % dans le capital de la société, avec l’intention d’en faire une filiale de Komori.

Depuis sa fondation en 1923, Komori fabrique et vend des presses offset. Bien que Komori ait développé l’activité des presses offset comme son activité principale, elle poursuit actuellement la transformation de sa structure d’entreprise dans le cadre du sixième plan de gestion à moyen terme (avril 2019-mars 2024), conformément à la stratégie clé du plan visant à étendre la gamme de commercialisation de Komori.

Komori s’est concentré sur le développement de l’activité de fournisseur de services d’ingénierie d’impression (PESP) depuis 2009. Pour incarner l’approche commerciale du PESP, Komori a lancé la commercialisation de coupe-papier, de découpeuses, de machines de découpe, de retournement de piles et d’autres équipements de post-presse qui prennent en charge l’impression d’emballages. Ces produits contribuent grandement à résoudre les problèmes majeurs auxquels les imprimeries sont aujourd’hui confrontées, comme la pénurie de main-d’œuvre.

Pologne : Deka achète à Skanska un immeuble de bureaux de 98 millions d’euros en Pologne

Deka Immobilien a acheté à Skanska un immeuble de bureaux de 98 millions d’euros en Pologne.

Le promoteur Skanska a déclaré avoir vendu à Deka le Generation Park Z de Varsovie, d’une superficie de 19 000 m².

Adrian Karczewicz, responsable des désinvestissements de l’unité commerciale de développement de Skanska dans les PECO, a déclaré : « La demande d’immeubles de bureaux de premier ordre sur ce site est extrêmement élevée, c’est pourquoi nous sommes heureux de répondre aux besoins des investisseurs et des locataires en leur offrant nos lieux de travail innovants et à l’épreuve du temps. »

Pologne : La croissance rapide de Spyrosoft

Andrew Radcliffe a co-fondé Spyrosoft, basée à Wroclaw en Pologne, il y a moins de quatre ans après avoir quitté son poste de responsable du développement au sein de l’agence gouvernementale de levés cartographiques basée à Southampton.

Spyrosoft a émis près de 180 000 actions – 17 % de son capital social – sur le marché boursier NewConnect à Varsovie.

 « Spyrosoft est devenue l’une des entreprises technologiques à la croissance la plus rapide d’Europe en fournissant des services de conseil et de conception technologique, de développement de solutions d’entreprise et de génie logiciel intégré. » a déclaré M. Radcliffe

« Nous travaillons à la pointe du développement de logiciels, nous donnons vie aux idées de nos clients en reconnaissant leurs problèmes et en formulant des solutions efficaces et complètes pour les secteurs de l’automobile, des services financiers, de l’industrie 4.0, du géospatial, de l’expérience des employés et de l’éducation ».

Suisse : La Suisse réaffirme le plan climat 2030 à l’ONU et travaille à l’objectif zéro 2050

La Suisse a réaffirmé son plan d’action pour le climat jusqu’en 2030 et a déclaré qu’elle travaillait sur un objectif d’émissions nettes zéro d’ici le milieu du siècle, rejoignant ainsi les quelques nations qui ont communiqué avec l’ONU cette année.

En 2015, ce petit pays enclavé a été le premier au monde à soumettre à l’ONU son plan officiel de réduction des émissions jusqu’en 2030, quelques mois avant l’adoption de l’accord de Paris sur le climat.

L’accord de Paris attend des pays qu’ils se fixent des objectifs toujours plus ambitieux pour limiter la hausse de la température mondiale « bien en dessous de 2C ».

Dans le cadre du plan 2015, la Suisse s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030, notamment en investissant massivement dans des projets de réduction des émissions de carbone à l’étranger.

« La Suisse confirme par la présente sa contribution nationale déterminée (NDC) dans le cadre de l’accord de Paris présenté en février 2015 », a déclaré le gouvernement dans la lettre.

Autriche : L’OMV autrichien négocie l’achat de la participation de Borealis pour 4,7 milliards de dollars

La compagnie pétrolière autrichienne OMV se prépare à augmenter sa participation dans le fabricant de plastique Borealis à 75% dans le cadre d’un accord d’une valeur de 4,7 milliards de dollars, a déclaré OMV vendredi.

OMV détient déjà 36% de la société, le reste étant détenu par l’investisseur public d’Abou Dhabi, Mubadala [MUDEV.UL].

« OMV et Mubadala négocient actuellement l’acquisition par OMV d’une part supplémentaire de 39% dans Borealis AG pour un prix d’achat de 4,68 milliards de dollars », a déclaré OMV dans un communiqué, confirmant un rapport du journal autrichien Der Standard.

Le journal a indiqué que la transaction est à l’ordre du jour d’une réunion du conseil de surveillance mercredi qui devrait approuver l’achat, sans identifier les sources.

« Le conseil de surveillance d’OMV n’a pas encore délibéré et décidé de la transaction potentielle. On s’attend à ce qu’une décision soit prise dès que possible », a déclaré OMV.

Suisse : La Suisse réaffirme le plan climat 2030 à l’ONU et travaille à l’objectif zéro 2050

La Suisse a réaffirmé son plan d’action pour le climat jusqu’en 2030 et a déclaré qu’elle travaillait sur un objectif d’émissions nettes zéro d’ici le milieu du siècle, rejoignant ainsi les quelques nations qui ont communiqué avec l’ONU cette année.

En 2015, ce petit pays enclavé a été le premier au monde à soumettre à l’ONU son plan officiel de réduction des émissions jusqu’en 2030, quelques mois avant l’adoption de l’accord de Paris sur le climat.

L’accord de Paris attend des pays qu’ils se fixent des objectifs toujours plus ambitieux pour limiter la hausse de la température mondiale « bien en dessous de 2C ».

Dans le cadre du plan 2015, la Suisse s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 50 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030, notamment en investissant massivement dans des projets de réduction des émissions de carbone à l’étranger.

« La Suisse confirme par la présente sa contribution nationale déterminée (NDC) dans le cadre de l’accord de Paris présenté en février 2015 », a déclaré le gouvernement dans la lettre.

Allemagne : Elis annonce l’acquisition du groupe Haber en Allemagne

Elis, un fournisseur international de services multiples, qui propose des solutions de textile, d’hygiène et de services d’installation dans toute l’Europe et l’Amérique latine, poursuit sa stratégie d’expansion sur ses marchés clés avec la signature d’un accord pour l’acquisition de 100 % de Haber en Allemagne.

Haber est une entreprise familiale qui opère à partir de deux sites situés dans la partie occidentale de l’Allemagne : le premier à Landstuhl, en Rhénanie-Palatinat, et le second en Sarre, à Sarrebruck. L’activité de la société, en Allemagne et au Luxembourg, est consacrée à la location-entretien de linge plat et de vêtements de travail pour des clients opérant principalement dans le secteur des soins de santé et des services de blanchisserie pour les résidents de maisons de retraite.

« L’acquisition du groupe Haber permet à Elis de renforcer sa position sur le marché de la santé en Allemagne et d’offrir des services à l’échelle nationale sur un marché qui comprend encore un grand nombre de petits acteurs. Les actionnaires historiques resteront en place, ce qui facilitera une intégration efficace de l’entreprise ».

Pologne : Nets étend sa présence en Pologne grâce à l’acquisition de PeP

La start-up danoise Nets a déclaré le 12 mars qu’elle avait acquis le commerce polonais Polskie ePłatności (PeP).

PeP, évaluée à 405 millions d’euros, possède plus de 125 000 terminaux de point de vente (TPV) et figure parmi les cinq plus grandes sociétés de traitement des paiements par carte en Pologne, indique son site web.

Cette acquisition permet à Nets d’étendre sa pénétration du marché polonais. La Pologne est un pays recherché en raison de « la faible pénétration des cartes et de la croissance à deux chiffres de l’utilisation des cartes ». Le pays tente d’accroître l’utilisation des cartes plutôt que de l’argent liquide, et a distribué des panneaux dans les magasins pour promouvoir les paiements électroniques.

« PeP est l’entreprise de technologie de paiement qui connaît la plus forte croissance dans l’une des économies de paiement numérique les plus dynamiques d’Europe, et nous avons été impressionnés par l’équipe PeP, par la qualité de son fonctionnement interne et par ses performances commerciales« , a déclaré Bo Nilsson, PDG du groupe Nets.

« Cette acquisition fait suite à notre récente acquisition de Dotpay/eCard et à l’alliance stratégique avec Przelewy24, toutes deux fortes dans le domaine du commerce électronique », a déclaré Nets dans le communiqué. « Grâce à la force de PeP auprès des commerçants des PME sur l’acceptation des cartes et les terminaux de point de vente, cet accord présente une adéquation stratégique convaincante, complétant notre offre aux commerçants en Pologne ».

Slovénie : La société slovène Petrol signe un accord pour l’acquisition du distributeur d’électricité E3

Le groupe énergétique slovène Petrol a déclaré avoir signé un accord pour l’acquisition de 100% des parts du distributeur d’électricité E3, une unité de la société de distribution d’électricité locale contrôlée par l’Etat, Elektro Primorska.

Petrol a l’intention de continuer à développer les activités de E3 et de conserver les emplois existants.

La semaine dernière, le portail de nouvelles Finance.si a rapporté qu’Elektro Primorska a décidé de vendre E3 à Petrol pour environ 15 millions d’euros (16,3 millions de dollars).

La société E3, basée à Nova Gorica et active dans l’ouest de la Slovénie, est l’un des plus grands distributeurs d’électricité du pays.

STA a indiqué au début du mois qu’à la suite de l’acquisition d’E3, Petrol contrôlera 20 % du marché de détail de l’électricité slovène.

Suisse : Veeam finalise son acquisition de 5 milliards de dollars, en un mois énorme pour les fusions-acquisitions américaines

Veeam Software a annoncé aujourd’hui que son acquisition par Insight Partners, d’une valeur d’environ 5 milliards de dollars US, a été réalisée et finalisée.

Insight Partners a annoncé début janvier son accord définitif pour l’acquisition du fournisseur de solutions de gestion et de sauvegarde des données en nuage.

Veeam est désormais officiellement une société basée aux États-Unis, et le siège social de la société sera bientôt transféré de Suisse aux États-Unis.

Veeam dit espérer que l’acquisition finalisée entraînera une croissance accélérée sur le marché américain.

« Insight est un partenaire de confiance depuis 2013, date à laquelle ils ont effectué leur premier investissement minoritaire dans Veeam », a déclaré Bill Largent, PDG de Veeam.

« Veeam est extrêmement bien positionné sur le marché et Insight est le bon partenaire pour nous aider à atteindre le prochain niveau de croissance pour notre Act II, l’évolution vers le Cloud hybride, et le bon moment commence aujourd’hui ».

Veeam a également annoncé plusieurs nominations en parallèle à l’annonce de la finalisation de son acquisition.