Ecosse : Talgo embauche 1000 personnes après l’ouverture de son usine

Talgo, le constructeur espagnol de trains a embauché 1000 personnes après l’ouverture de son usine au Royaume-Uni.

Cette nouvelle vient après la décision du fabricant espagnol de construire une usine en Écosse afin de produire des trains destinés à la première phase du projet de trains à grande vitesse HS2, qui relieront Londres et Birmingham d’ici 2026.
Talgo, dont le siège est à Madrid, emploie plus de 2 000 personnes dans le secteur de la construction de trains à grande vitesse, dans ses deux usines, une en Espagne et une au Kazakhstan.
A propos de cette troisième usine à Fife en Ecosse, le président Carlos de Palacio a déclaré: «La mission de Talgo a été extrêmement difficile et j’ai personnellement constaté de l’excellence dans tous les coins du Royaume-Uni. Cela a été une décision difficile à prendre car la qualité a été si élevée dans de nombreux endroits.”

Suède : Acquisition d’une scierie pour Canfor, qui se développe en Europe

Canfor Corporation, groupe canadien originaire de la Colombie Britannique, se dirige vers l’Europe. La société a acquis une participation à hauteur de 70% dans la plus grande société de scierie privée de Suède, VIDA Group. Canfor a annoncé aujourd’hui la conclusion d’un contrat d’achat d’un montant de 580 millions de dollars, qui comprend un fonds de roulement normalisé de 125 millions de dollars. Les propriétaires actuels de VIDA conserveront une participation de 30%, ainsi que la gestion quotidienne des 18 unités de production et des 1 050 employés en Suède.
« Avec l’acquisition de VIDA, nous sommes ravis de devenir un fournisseur international de solutions de produits en bois pour nos clients internationaux, cette croissance transformationnelle nous permettra de diversifier davantage et de sécuriser un approvisionnement mondial en produits du bois de haute qualité. » a déclaré Don Kayne, président et chef de la direction de Canfor, dans un communiqué de presse.

Pologne : Opel investit dans le développement de nouvelles usines

Opel (groupe PSA) vient d’annoncer qu’un an après la mise en œuvre du plan Pace, il renoue avec la rentabilité. Les calculs comptables du fabricant allemand montrent qu’au cours du premier semestre, les coûts fixes ont été réduits de 28%. Ce qui est important pour les employés en Pologne, c´est que la marque allemande maintient non seulement sa déclaration d’éviter la fermeture d’usines, mais investit également dans le développement de nouvelles. Entre 2019 et 2020 le fabricant allemand va mettre sur le marché 8 modèles nouveaux ou rénovés dont 4 électrifiés.

Le consortium PSA, à l´occasion de changements dans ses usines, a décidé d´investir aussi dans son site acquis en Pologne. Il s´ensuit qu’à partir de 2019, le nouveau moteur essence 1.2 Turbo PureTech à 3 cylindres sera produit à Tychy. L’usine modernisée a élargi la zone de production. De nouvelles machines et appareils sont apparus. Des tests intensifs et des travaux d’installation sont également en cours. En conséquence, l’usine silésienne d’Opel disposera des dernières technologies de production, de contrôle et de systèmes informatiques. Aujourd’hui, le moteur 1.2 PureTech est installé dans les crossovers Opel, à savoir Crossland X et Grandland X. En 2019, il passera à la nouvelle génération de Corsa basée sur une plate-forme développée conjointement avec les ingénieurs PSA.

Bulgarie : Total entame son troisième forage de gaz et de pétrole

Le géant pétrolier français Total, ses partenaires autrichien OMV et espagnol Repsol, ont commencé à forer un troisième puits dans un bloc de la côte bulgare en mer Noire, a annoncé mercredi le groupe Total.

Les forages se dérouleront dans le bloc 1-21 Han Asparuh, à quelque 107 kilomètres à l’est du port de Varna situé sur la mer Noire, ceci à la suite de deux campagnes de forage précédentes.

«Ce forage est un nouveau moment important pour nos opérations en mer Noire. Cela témoigne de notre volonté d’explorer tout le potentiel en hydrocarbures du bloc Han Asparuh », a déclaré Kevin Hannaford, directeur général de Total E & P Bulgaria.

L’année dernière, le gouvernement de centre-droit bulgare avait étendu son autorisation de recherche de gaz et de pétrole au consortium dirigé par Total afin de mettre fin à sa dépendance au gaz naturel russe.

Autriche : KGAL acquiert le centre commercial d’Hollabrunn

Avec l’acquisition de centre commercial d’Hollabrunn, la société indépendante de gestion d’actifs et de placements KGAL élargit son portefeuille immobilier en Autriche.

«Nous avons déjà réussi nos acquisitions à l’international cette année, et sommes maintenant ravis de pousser notre stratégie un peu plus loin avec cet investissement attractif. Ce centre commercial est une destination de premier plan dans la région et offre d’excellentes perspectives à nos investisseurs », explique André Zücker, Directeur Général de KGAL Investment Management GmbH & Co. KG, qui est également Responsable de la gestion des actifs immobiliers.

Les centres commerciaux jouissent d’un statut spécial en Autriche en raison de leur rôle de centres d’approvisionnement régionaux. Cette acquisition dans la capitale du district de Hollabrunn, en Basse-Autriche, à environ 50 km au nord-ouest de Vienne, ne fait pas exception.

Le parc a été ouvert en 2000 et a connu une expansion majeure en 2012. Les espaces locatifs totalisant environ 12 400 m² sont entièrement loués, et le centre commercial offre environ 450 places de stationnement.

Le parc commercial a été acquis auprès d’UNIQA Retail Property GmbH, appartenant au groupe UNIQA, l’un des principaux groupes d’assurance en Europe centrale et orientale.

Espagne : Atlantia et ACS finalisent l’acquisition d’Abertis

Les sociétés italienne Atlantia et espagnole ACS viennent d’annoncer, ce lundi 29 octobre 2018, avoir finalisé l’acquisition de l’exploitant d’autoroutes espagnol Abertis pour un montant de 16,5 milliards d’euros.

L’annonce intervient quelques jours après le décès de Gilberto Benetton, membre important de la famille italienne qui contrôle Atlantia et ardent défenseur de l’acquisition.

Elle fait également suite à l’effondrement, en août 2018, du pont autoroutier exploité par l’unité Autostrade per l’Italia d’Atlantia, un désastre qui a exposé Atlantia à de vives critiques du gouvernement italien et a mis en péril la transaction.

Le groupe italien d’infrastructure a déclaré dans un communiqué qu’il avait acquis indirectement 50% plus une action d’Abertis.

Le constructeur espagnol ACS prend une participation de 30% dans le groupe autoroutier espagnol, l’unité allemande d’ACS Hochtief en détenant 20% moins une action.

Dans le cadre du même accord, Atlantia a également acheté 23,9% du capital de Hochtief pour un montant total de 2,4 milliards d’euros.

Ikea Allemagne atteint 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour la première fois

Le détaillant de meubles Ikea a pour la première fois en Allemagne, son plus grand marché européen de vente au détail, obtenu un chiffre d’affaires de plus de 5 milliards d’euros.


Le chiffre d’affaires de l’exercice 2018 (30 août) a augmenté de 2,8% pour atteindre 5,003 milliards d’euros, d’après la filiale allemande du groupe à Hofheim, près de Francfort. Bien que, une fois de plus, les ventes en ligne en Allemagne aient progressé de 12,8% de plus que les ventes au détail, le nombre annuel de visiteurs dans les 53 magasins de meubles est resté le même avec près de 100 millions de personnes. En moyenne, les clients ont dépensé 94,40€ en achats, soit 2,6% de plus qu’en 2017. La division alimentaire, avec ses restaurants, a progressé de 4% à 239,5 millions d’euros.

Les magasins de meubles sont restés un facteur de succès important, qui a également joué un rôle crucial dans l’achat de meubles à l’époque des transactions en ligne, a déclaré le patron d’Ikea Germany, Dennis Balslev. La demande de services a augmenté de 21%, en particulier pour les mesures et assemblages de cuisines. Bien que la plupart des gens assemblent toujours leurs meubles, la demande en montage de meubles a augmenté de 4%.

Nouvel investissement en Pologne dans le secteur des batteries

La Pologne est l’un des leaders du développement du secteur des batteries pour, par exemple, les véhicules électriques dans l’UE.


Le ministre de l’entrepreneuriat et de la technologie Jadwiga Emilewicz, avec les ministres français, allemand et suédois a rencontré à Bruxelles le vice-président de la Commission Européenne à l’occasion du 1eranniversaire de l´initiative Battery Alliance. La Pologne a bien compris le potentiel du secteur de la batterie et reste en tête. Les sociétés qui veulent investir en Pologne sont : LG Chem, Umicore i Northvolt. Un grand acteur du secteur des cellules lithium-ion doit prendre une décision pendant le mois en cours. Il s´agît d´une grande usine près de Gliwice en Silésie (sud-ouest de la Pologne).

La Pologne se débrouille bien dans le secteur d´électromobilité, avec 3 acteurs sur le marché (Solaris, Ursus et Volvo) dont 2 polonais. Leur capacité de production est de 200 autobus par an. Actuellement, les appels d´offres publics portent sur 300 autobus. La ministre polonaise a souligné l´importance d´investissements publics dans le secteur de la batterie dont le développement reste nécessaire si l’UE veut garder sa position de leader dans l’industrie automobile.

Espagne : Everwood Capital lance un fonds de 300 M€ pour l’énergie solaire

Everwood Capital, gestionnaire d’investissements dans les énergies renouvelables en Espagne, a lancé un quatrième fonds destiné à l’investissement dans les centrales solaires photovoltaïques en Espagne.

La société a déclaré à « pv magazine » qu’elle avait déjà levé 60 millions d’euros, et prévoit de lever 240 millions d’euros supplémentaires au cours des 12 prochains mois.

Ce fonds est différent des trois précédents, lancés au cours des dernières années, dans la mesure où Everwood n’achètera pas d’installations déjà opérationnelles, mais se concentrera plutôt sur la construction de parcs photovoltaïques sans subvention. Il a été calculé que le fonds permettrait de construire jusqu’à 900 MW de projets photovoltaïques «à parité de réseau».

Le premier fonds Everwood, annoncé en janvier 2016, a réussi à lever 15 millions d’euros, tandis que le second, en décembre de la même année, a attiré 30 millions d’euros. Un troisième fonds, lancé en juin 2017, a ajouté 110 millions d’euros supplémentaires.

Andbank est chargée de la commercialisation du nouveau fonds, comme ce fut le cas pour les trois précédents.

Slovaquie : Bruxelles autorise l’investissement de 125 M€ dans l’usine Jaguar Land Rover

Bruxelles a approuvé l’investissement de 125 millions d’euros de la Slovaquie dans une nouvelle usine Jaguar Land Rover située dans la ville de Nitra.

Les fonds iront à une nouvelle installation de 1,4 milliard d’euros construite par Tata Motors, la société mère de JLR, qui devrait produire 150 000 voitures par an et créer 3 000 emplois.

Margrethe Vestager, commissaire à la concurrence, a déclaré: «Notre enquête a révélé que l’aide était nécessaire pour que Jaguar Land Rover puisse investir en Europe plutôt qu’au Mexique. Nous avons également constaté que la mesure contribuerait à la création d’emplois et au développement économique d’une région défavorisée sans fausser indûment la concurrence.  »

La Commission a ouvert son enquête en mai 2017 car elle craignait que les incitations offertes par la Slovaquie enfreignent les règles de l’UE, qui limitent les aides d’État à un maximum de 125 millions d’euros et interdisent les incitations destinées à attirer une entreprise des autres États membres. Wroclaw en Pologne a également été considérée par Tata pour installer son usine.