Le groupe SFA renforce sa présence en Allemagne

Le groupe SFA, société mère de Saniflo Canada, a racheté le fabricant allemand des systèmes de pompes Zehnder Pumpen GmbH. Selon le groupe SFA, cette acquisition permet à la société de renforcer sa position sur le marché de la technologie sanitaire.

Cette acquisition offre à SFA une excellente occasion d’améliorer son empreinte géographique et d’augmenter les ventes du groupe en Allemagne. « Zehnder Pumpen profitera également des 25 filiales et des 60 distributeurs de SFA dans le monde pour accroître rapidement les ventes de leurs produits.

Allemagne : Essilor International rachète Brille GmbH

Essilor International, une filiale d’EssilorLuxottica, poursuit sa stratégie d’acquisition et de partenariat en réalisant quatre transactions en Équateur, Argentine, Grèce et en Allemagne.

Essilor renforce encore sa stratégie de développement en Allemagne, cinquième industrie au monde de l’optique ophtalmique. Afin d’accélérer le développement du modèle drive-to-store qui offre aux consommateurs un accès aux dernières technologies numériques et à l’expertise d’opticiens indépendants, Essilor a signé un accord portant sur l’acquisition à 100% de Brille GmbH. Ce dernier est l’un des principaux détaillants en ligne de produits optiques en Allemagne avec un chiffre d’affaires annuel de près de 25 millions d’euros.

Croatie : une entreprise slovène remporte l’appel d’offre de Rijeka

Une filiale de l’opérateur de chemin de fer slovène, Slovenske železnice vient de remporter l’appel d’offre pour la construction d’un nouveau terminal à conteneurs dans le port croate de Rijeka.

Ce nouveau terminal devrait augmenter la capacité de stockage du port tout en éliminant les goulots d’étranglement et en adaptant l’infrastructure ferroviaire du port à la gare de Rijeka, une aubaine pour le plus grand port du pays.

La municipalité de Rijeka a annoncé que le projet proposé par Slovenske železnice était 4 millions d’euros plus cher que celui de ses concurrents, s’élevant à 28.5 millions d’euros, mais étais de loin le plus intéressant et prometteur.

Le géant allemand de la chimie Brenntag achète la société kényane Desbro

L’Autorité de la concurrence du Kenya a approuvé l’acquisition du distributeur de produits chimiques Desbro (Kenya) par le groupe allemand Brenntag.

Brenntag est un distributeur de produits chimiques en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, spécialisé dans la fabrication d’additifs alimentaires, d’agents de conservation, d’huile, de gaz, et de polymères adhésifs. Les actifs acquis comprennent la propriété intellectuelle, les documents commerciaux, le matériel, les infrastructures, les licences, les stocks, les droits de tiers et les employés.

Dans une déclaration concernant l’acquisition, Brenntag avait indiqué qu’elle ciblait la société kényane en raison de son vaste portefeuille de produits chimiques spécialisés vendus à divers marchés en Afrique de l’Est et au Moyen-Orient.

Roumanie : Black Sea Oil & Gas investit 400 millions de dollars US

Black Sea Oil & Gas (BSOG), société contrôlée par Carlyle International Energy Partners et EBRD, a décidé de poursuivre le projet de développement gazier Midia, d’une valeur de 400 millions de dollars américains, dans la partie roumaine de la mer Noire, en collaboration avec ses partenaires de co-entreprises, Petro Ventures Ressources et Gas Plus International BV.

Le projet de développement gazier Midia (projet MGD) est le premier projet de développement de gaz offshore en mer Noire roumaine construit après 1989. Il comprend 5 puits de production en mer et un système de production de gaz sous-mari, qui sera connecté via un pipeline de 18 km à une nouvelle plate-forme de production sans pilot. Un gazoduc de 126 km reliera la plate-forme à la côte et à une nouvelle usine de traitement du gaz terrestre située dans la commune de Corbu, dans le comté de Constanta, d’une capacité de 1 BCM par an, représentant 10% de la consommation de la Roumanie.

L’ensemble de l’infrastructure du projet MGD, y compris toutes les installations offshore et onshore, doit être construit d’ici le premier trimestre de 2021.

Italie : Acquisition de Vitrociset par l’entreprise Leonardo

Vitrociset, fabricant de systèmes de protection et autres produits électroniques, vient finalement d’être acquis dans sa quasi-totalité à hauteur de 100% par Leonardo, entreprise italienne sous-traitante de la défense.

Basée en Italie, l’entreprise Vitrociset fondée en 1992 compte 630 employés uniquement en Italie et 939 à l’international. Celle-ci a réalisé un chiffre d’affaires de 163 millions d’euros et des commandes de 236 million d’euros sur l’année 2017.

Le domaine d’activité de Vitrociset est loin de se limiter uniquement à la défense puisque la société apporte solutions et services dans de nombreux autres secteurs tels que l’espace, les transports, la sécurité au sens général ou bien encore les infrastructures critiques.

Détenant auparavant cette acquisition 1,46% du capital de Vitrociset, l’achat des 98,4% restant va permettre à la société italienne Leonardo de créer de la valeur tout en consolidant à l’échelle nationale soin cœur de métier avec la chaîne de valeur de l’aérospatiale, de la sécurité et de la défense.

Allemagne : L’indien Dalmia-OCL acquiert l’allemand GSB Group

Deuxième producteur indien de matériaux réfractaires de haute qualité, Dalmia-OCL a acheté le fabricant allemand GSB Group GmbH pour 15 millions d’euros, dans le cadre de la stratégie visant à renforcer sa présence en Europe. Cette acquisition permettra à Dalmia-OCL d’avoir accès à l’industrie européenne de l’acier et des réfractaires ainsi qu’à la technologie nécessaire à la fabrication d’aciers plus propres.

Le réfractaire est un matériau résistant à la chaleur, largement utilisé pour la fabrication du cuivre, de l’acier, du ciment et de l’aluminium. Actuellement, le groupe GSB exploite deux sites de production à Bhilai (Inde) et à Bochum (Allemagne).

L’industrie sidérurgique mondiale est en plein essor en raison de la forte demande d’acier dans l’industrie automobile, principalement pour les véhicules électriques. Avec les entreprises automobiles qui investissent fortement dans l’électrique, la demande d’acier devrait connaître une forte croissance.

Belgique : La société Carmeuse acquiert Yager Materials

Entreprise spécialisée dans la construction, Carmeuse renforce sa présence sur ce marché en faisant l’acquisition de l’entreprise Yager Materials ainsi que de l’ensemble de ses filières.

Le groupe Carmeuse dont le siège social se trouve en Belgique exerce ses activités dans environ 90 sites à travers le monde, dont aux Etats-Unis.

Ainsi, Yager Materials appartiendra désormais au groupe Carmeuse situé en Amérique du Nord, celui-ci comptant pas moins de 1800 salariés et 30 opérations sur les Etats-Unis.

Originellement localisé dans le Kentucky, l’entreprise Yager Materials est une compagnie productrice d’agrégats, asphalte et béton prêt à l’emploi pour les opérations de construction.

L’Allemand Freudenberg acquiert un fabricant américain de batteries pour véhicules électriques

La société allemande Freudenberg a fait l’acquisition de XALT Energy LLC, un fabricant de batteries au lithium ionique basé aux États-Unis, dans le but de rejoindre la course aux véhicules électriques et aux technologies de mobilité.

Pour Freudenberg, cette acquisition s’inscrit dans sa stratégie d’internationalisation et lui permet de prendre part à la course aux batteries pour véhicules électriques. Cette dernière devient de plus en plus importante car les constructeurs investissent massivement dans les véhicules électriques et les offres sont plus compétitives que jamais avec des entreprises leaders telles que Tesla qui investit dans des batteries lithium-ion.

Grâce à cette acquisition, Freudenberg hérite également de partenariats avec les prestigieux constructeurs automobiles du Big Three (General Motors, Ford et Chrysler), qui collaborent avec XALT.

Ukraine : Investissement Danois dans un projet solaire

Le fonds d’investissement danois SDG a investi 37 millions DKK (5,7 millions USD / 5 millions EUR) dans un projet photovoltaïque de 19,1 MW en Ukraine, développé par le producteur national d’énergie solaire Better Energy.

Cet investissement, lancé l’été dernier, a pour but promouvoir la technologie danoise et les investissements durables dans les pays en développement. L’engagement financier de SDG représente près du tiers du coût total du projet, a déclaré Better Energy.

Le projet, appelé Ganska, sera installé dans la région de Jytomyr, dans le centre de l’Ukraine, comprenant 59 000 modules photovoltaïques. La production de cette installation devrait permettre de répondre à la demande de près de 6 500 maisons et de supprimer 8 000 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) par an. L’électricité produite sera vendue dans le cadre d’un contrat d’achat d’électricité conclu avec les autorités ukrainiennes.