République Tchèque : Le gouvernement et la CEZ envisagent la construction d’une Gigafactory

Le gouvernement tchèque vient d’officialiser en accord avec la CEZ – la compagnie nationale de production et de distribution d’électricité – son intention d’investir dans le cadre d’un partenariat élargi avec de grandes entreprises des secteurs concernées, 2 milliards d’euros (52 milliards de couronnes) pour la construction de batteries à base de lithium. Volkswagen, propriétaire du groupe Skoda et le coréen LG ont également fait part de leur intérêt pour ce projet.

Bénéficiant d’importants gisements de lithium – 3% des réserves mondiales – dans les montagnes dessinant la frontière avec la Saxe, le gouvernement souhaite développer des synergies avec l’ensemble des acteurs de la région. Cela concerne notamment le groupe LG premier producteur de batteries en Europe grâce à son implantation à Wroclaw dans le sud-ouest de la Pologne. À terme ce sont 2 300 emplois qui devraient ainsi être crées si le projet abouti.

Hongrie: La branche automobile de Bosch investit 146 millions d’euros dans le pays

Bosch dans le cadre du développement de ses activités de Conception et de Recherche en Europe de l’Est investit 146 millions d’euros en Hongrie sur son site de Maklar. Consécutif à l’agrandissement décidé récemment de son centre d’ingénierie à 200 kilomètres de là à Cluj Napoca en Roumanie, la firme confirme sa volonté de faire de l’Europe de l’Est, un territoire stratégique dans le développement de ses solutions de conduite autonome.

La Hongrie a toujours été un pays de choix pour Bosch qui y emploie plus de 15 000 personnes sur ses différents sites. Proche de l’Allemagne avec qui elle entretient des relations bilatérales économiques très approfondies, elle bénéficie d’investissements et de partenariats commerciaux constamment renouvelés. Les exportations magyares vers l’Allemagne ont d’ailleurs bondi de 19% lors de ces quatre premiers mois.

En dépit de la pandémie, le pays affiche une croissance des investissements directs étrangers de 140% et un objectif de croissance de 5,5% cet année.  Le gouvernement hongrois ne manque ainsi pas de faire valoir les qualités de son large tissu de petites et moyennes entreprises présents sur son territoire.

Allemagne : Shell construit près de Cologne la plus grande centrale de production d’hydrogène d’Europe

Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell inaugure dans sa raffinerie de Wesseling près de Cologne la plus grande centrale de production d’hydrogène du continent européen.

Capable de produire 1300 tonnes d’hydrogène vert par an, cet électrolyseur avec membrane échangeuse de proton de 10 MW, entame la transformation des activités énergétiques de l’entreprise en faveur de l’hydrogène et se veut être une vitrine du savoir-faire de l’industrie allemande en la matière. 

Ce projet, géré par le consortium REFHYNE, n’en est qu’à ses débuts. La deuxième étape est désormais lancée et vise à décupler les capacités de production de l’usine d’ici à 2025 puis les amener à une production de 3 GW en 2030. La production d’hydrogène en Westphalie constitue un enjeu stratégique fondamental pour l’Allemagne. Cette région très industrielle produit déjà à elle seule 30% de l’hydrogène du pays, l’enjeu actuel étant non seulement la neutralité carbone de sa production mais également la réponse aux besoins exponentiels de la première économie européenne dans le cadre de sa transition énergétique.     

Shell, outre ces investissements bénéficiant de la participation des fonds européens, envisage également de produire prochainement sur ce site de Rheinland du carburant pour aviation à partir de biomasse et d’énergie renouvelable. Une usine de gaz naturel liquéfié renouvelable (bio-GNL) est également en développement. L’objectif de l’entreprise étant de réduire de moitié sa production de carburants traditionnel d’ici 2030.

POLOGNE : MAN Truck & Bus investit 100 millions d’euros sur son site polonais

MAN Truck & Bus, l’un des plus importants fabricants de véhicules commerciaux dans le monde veut faire de son usine polonaise l’une des plus grandes du secteur en Europe. 

La filiale du groupe allemand va investir 100 millions d’euros sur son site de Niepołomice à quinze kilomètres de Cracovie. Implantée depuis 2007 elle compte recruter 1500 personnes supplémentaires s’additionnant aux 1000 employés déjà présents.  

Ce sont ainsi dès le 1er septembre 2022, 300 camions et 200 cabines qui sortiront de son usine quotidiennement. Ilalimenteront principalement le marché européen et répondront à certaines commandes provenant d’Asie, Afrique et du Moyen-Orient.  

L’objectif de production neutre en carbone sera quant-à lui atteint en 2025. 

ALLEMAGNE – Meyer Burger fabricant de cellules photovoltaïques suisse compte tripler la production en Allemagne

L’industriel Suisse spécialiste dans le photovoltaïque vient de sécuriser 185 millions d’Euros dans le cadre de son projet de renforcement de ses capacités de production de cellules et panneaux.

D’ici la fin de l’année 2022, l’entreprise envisage de tripler sa production située dans la région de Leipzig en Allemagne de l’Est, la faisant passer de 400 MW à 1,4 GW annuel.

Les ambitions de l’entreprise ne s’arrêtent toutefois pas là, elle envisage également de nouveaux investissements, non encore définis, par la suite de manière à atteindre une capacité de production de 7GW par an en 2027.

REPUBLIQUE TCHEQUE : Le groupe Orlen investit dans la construction d’un réseau hydrogène entre la Pologne et ses voisins du sud

Orlen le groupe pétrolier polonais, acteur important en Europe de l’Est, lance au travers de son programme HYDROGEN EAGLE, la construction d’un important réseau pour la production et le transport de l’hydrogène.

Ce projet a vocation à permettre au groupe d’atteindre son objectif de production de 50 000 tonnes en 2030 à partir uniquement d’énergies renouvelables. Seront ainsi fournies en hydrogène 22 stations-services en République Tchèque, 26 en Slovaquie et 54 en Pologne.

Une station d’électrolyse sera également construite à ce dessein en Pologne. Elle sera alimentée par une ferme éolienne installée en mer Baltique d’une puissance de 250MW.

ESPAGNE : Construction de la première Gigafactory pour batteries lithion-ion en Europe méridionale

Phi4tech, groupe espagnol spécialisé dans la R&D en nanomatériaux va lancer la construction en Estrémadure d’une usine de production de batterie lithion-ion pour le marché européen. D’une taille de 18 hectares le groupe prévoit un investissement de 400 millions d’euros pour une capacité de production commençant à 2 GW en 2023 et atteignant les 20GW en 2027 c’est-à-dire, un cinquième du projet de Tesla à Berlin.

Bénéficiant dans la région de nombreux gisements de lithium lui assurant une production pendant au moins 40 ans, elle envisage de recruter 500 personnes dans un secteur à croissance exponentielle.

POLOGNE : L’équipementier automobile chinois Ningbo Tuopu choisit la Pologne pour sa production en Europe

Ningbo Tuopu, partenaire dans plus grands constructeurs automobiles allemands et américains, va ouvrir une usine à Poznan près de la frontière allemande afin de produire des composants électriques pour ses clients européens.  

D’une superficie de trois hectares, cette usine sensée ouvrir au premier trimestre 2022 ambitionne d’embaucher 450 personnes pour lancer sa production.  

ALLEMAGNE : Velocopter le concepteur de taxis volants vient de recevoir son agrément de production

Velocopter, acteur pionner dans la mobilité électrique aérienne, installé près de Karlsruhe, vient de recevoir une autorisation par l’Agence Européenne de Sécurité Aérienne (AESA) pour produire son avion électrique à décollage et atterrissage vertical.  

L’entreprise envisage de profiter de l’engouement des Jeux Olympiques de Paris en 2024 pour déployer, en partenariat avec les autorités de la région parisienne, son modèle autonome Velocopter 2X et proposer une offre de taxi aérien.

Roumanie : Les chantiers navals roumains choisis pour construire le plus grand yacht au monde

La société norvégienne Vard, appartenant au groupe de construction navale italien Fincantieri, va construire dans ses chantiers navals de Tulcea, sur le Danube, en Roumanie, le plus grand yacht du monde. Un projet estimé à 500 millions d’euros. 

Considéré comme le premier « yacht de ligne » résidentiel, ce navire accueillera 39 appartements de luxe, vendus à partir de 9,5 millions d’euros, uniquement sur invitation. La livraison est prévue pour le printemps 2024.