Ikea ouvre son deuxième magasin à Bucarest

Le détaillant suédois de meubles Ikea ouvrira son deuxième magasin à Bucarest le 24 juin. Ikea Pallady, situé sur le boulevard Theodor Pallady, dans la capitale, est le deuxième magasin du détaillant et le plus grand en Europe du Sud-Est.

Ce magasin de 37 000 m² proposera quelque 10 000 produits, trois modèles d’architecture complète et 58 salles d’idées et d’inspiration conçues pour répondre aux besoins d’ameublement des maisons locales. Il disposera également d’une aire de jeux et d’un restaurant servant des plats suédois et roumains. Outre les 500 emplois créés pendant la phase de construction, quelque 600 personnes seront embauchées une fois le magasin ouvert. La valeur totale de l’investissement est proche de 90 millions d’euros.

Allemagne : KKR veut racheter Axel Springer pour 6,8 milliards d’euros

L’investisseur financier américain KKR veut reprendre la maison d’édition allemande Axel Springer. L’offre de rachat serait d’environ 6,8 milliards d’euros. L’offre comprend une prime de près de 40% sur le cours de l’action non affecté.

Grâce à son expérience dans l’industrie des médias et de la numérisation, KKR est le partenaire idéal pour conduire la stratégie de croissance du groupe, explique l’allemand Springer.

Hyatt va ouvrir son premier hôtel au Portugal

Le groupe hôtelier Hyatt va ouvrir son premier hôtel portugais. Il se nommera l’Hyatt Regency et sera situé à Lisbonne au bord du Tage. L’hôtel doit ouvrir pour fin 2020.

L’hôtel comprendra 200 chambres, une piscine, un spa, un bar avec terrasse sur le toit, un patio et un jardin. On ne sait pas encore quels restaurants seront présents. L’Hyatt Regency Lisbonne sera le premier hôtel Hyatt au Portugal même si le groupe liste plusieurs hôtels dans le pays du fait de son partenariat récent avec Small Luxury Hotels.

Peek & Cloppenburg ouvre une boutique en ligne aux Pays-Bas

Le détaillant de mode allemand Peek & Cloppenburg va ouvrir une boutique en ligne aux Pays-Bas. Le détaillant, qui possède trois magasins physiques aux Pays-Bas, se concentre de plus en plus sur ses activités en ligne. Il y a un an, la société a ouvert sa boutique en ligne en Pologne.

La boutique en ligne néerlandaise Peek & Cloppenburg sera mise en ligne cet automne. L’entreprise possède actuellement trois magasins physiques aux Pays-Bas : à Amsterdam, Rotterdam et La Haye.

Suisse : Zurich Insurance finalise le rachat du groupe bancaire australien ANZ

Le suisse Zurich Insurance a finalisé le rachat des activités d’assurance-vie du groupe bancaire ANZ en Australie en reprenant OnePath Life, lui permettant d’accéder à ses 6 millions de clients.

L’assureur zurichois et ANZ ont conclu un accord de 20 ans pour étendre la distribution de produits d’assurance. Cela donne accès à Zurich à 630 agences et des capacités supplémentaires dans des canaux de distribution indépendants.

Allemagne : Outfittery fusionne avec Modomoto

Le site allemand Outfittery fondé en 2012, dont le métier est le conseil des hommes férus de shopping, vient de fusionner avec un de ses concurrents Modomoto. « La fusion représente un grand pas en avant pour les deux sociétés et offre de grandes opportunités de croissance », a déclaré le directeur d’Outfiterry.

Ensemble, les deux sociétés allemandes ont réalisé un chiffre d’affaires d’environ 80 millions d’euros au cours des douze derniers mois et ont approvisionné près d’un million de clients.

Espagne : la franchise de déco Muy Mucho va doubler son nombre de magasins en France

Créé dans les années 1990 à Barcelone, Muy Mucho se trouve actuellement en pleine croissance, tant sur le marché national qu’à l’international.

Spécialisée dans le secteur de la décoration et des compléments pour la maison, l’entreprise familiale espagnole est aujourd’hui présente dans 6 pays (Espagne, France, Andorre, Mexique, Panama et Portugal), avec plus d’une centaine de magasins en franchise.

En France, où elle s’est implantée il y a moins de deux ans, l’enseigne espagnole de bazar et décoration a ouvert 30 franchises. Elle compte doubler ce chiffre d’ici la fin 2019.

Par ailleurs, des négociations sont en cours pour l’implantation de l’enseigne au Royaume-Uni, en Italie, en Colombie, à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis et en Arabie Saoudite.

Allemagne : Varta achète des affaires avec des piles domestiques

17 ans après sa destruction, Varta rachète son activité de piles domestiques, de lampes de poche et de chargeurs, doublant ses ventes.
Le fabricant américain de batteries Energizer a dû céder les activités européennes de Varta à la demande des autorités antitrust de l’UE. Résultat: Varta paie 100 millions d’euros, plus environ 80 millions d’euros de dette assumée, comme l’a annoncé la société.

La famille industrielle Quandt, également impliquée dans BMW, avait brisé la société traditionnelle en 2002. Tojner avait alors la plus petite division, des microbatteries, prise en charge. À l’automne 2017, il a ramené l’entreprise au marché boursier. Jusqu’à présent, sous la tutelle de Varta AG, seules des piles bouton pour les prothèses auditives et les casques d’écoute, ainsi que des piles pour stocker de l’énergie telles que les systèmes photovoltaïques ont été construites jusqu’à présent.

Espagne : Firce Capital prévoit d’investir 100 millions d’euros sur la Costa del Sol d’ici 2020

Firce Capital parie sur l’immobilier espagnol. La société française prévoit d’investir jusqu’à 100 millions d’euros dans des logements jusqu’en 2020. Elle s’intéresse particulièrement à la Costa del Sol, où elle a développé ses deux premiers projets en Espagne, mais n’exclut pas de s’implanter à Madrid.
La société a déjà investi 30 millions d’euros dans deux projets à Marbella. Récemment, l’entreprise a annoncé l’acquisition de 1,5 hectares de terrain là-bas afin d’y construire quinze villas de luxe à partir de 2021. Firce Capital gère actuellement plus de 400.000 mètres carrés et 2 milliards d’euros d’actifs. Au total, la société a clôturé l’année 2018 avec un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros.

La Hongrie est le leader européen du tourisme dentaire

Les soins dentaires sont particulièrement appréciés pour le faible coût et la qualité des opérations dentaires. Même si le coût d’une opération est faible, la qualité des opérations est tout de même similaire à la France. Beaucoup de Français partent en Hongrie parce qu’ils n’ont pas les moyens pour les soins dentaires en France.
Il faut débourser 27 000 euros en France pour un implant dentaire contre 12 000 euros en Hongrie.